www.mairie-lelamentin.com > Festival del Caribe et 15 ans de jumelage…

Entrez un mot-clé
Rechercher
Toute notre actu
Newsletter

Pour recevoir notre newsletter, cliquez ici
Nos brochures
   



Toutes les infos pratiques


Menu des cantines

 
Guide en ligne des droits et démarches administratives


  L'actualité dans le monde
 

Tous les numéros
pratiques
 

Espace numérique du Lamentin

 

Vigilance météorologique
Sondage
Quels types d'information recherchez vous sur le site ?
une adresse
un dossier d'actualité
une délibération
une documentation
une autre info

Voter
Tout en images

15 années d'amitié et de solidarité célébrées sur la place Antonio Maceo

C'est sur la place Antonio Maceo que le coup d'envoi des festivités des 15 ans de jumelage entre Santiago de Cuba et Le Lamentin, et, du 32ème Festival del Caribe a été donné le mardi 3 juillet. Il s'est ensuite poursuivi au théâtre Heredia pour la cérémonie d'inauguration du festival et par l'inauguration de la maison de la Martinique.

C'est tout d'abord sur la Place de la Révolution que Le Maire Pierre Samot et Marcos Antonio Campins, 1er vice-président de l'assemblée municipale représentant Raoul Fornes Valenciano, Maire de Santiago, ont exprimé leur bonheur d'être ensemble pour fêter ses 15 ans de d'échn,ages fructueux. Une fusion qui s'est poursuivie à l'occasion d'un bœuf musical proposé par Sissi Percussions et son groupe, rejoints par des artistes cubains. Ensemble, ils ont joué des airs de « Guantanamera » ou plus surprenant en plein cœur de Santiago ceux de un air traditionnel comme « ba mwen en ti bo » ou « bwa brilé » d'Eugène Mona.
En fin d'après midi, c'est dans le cadre majestueux du théâtre Heredia que la 32ème édition du Festival a été officiellement inaugurée. Parmi les nations présentes, la Martinique était placée au centre des réjouissances. « Matinik, cé pli bel péyi... » ont entonné sur la scène des artistes cubains. Le Grand Ballet de la Martinique et Kali ont eux aussi donner un avant goût des festivités.
Un hommage qui s'est poursuivi avec l'inauguration officielle de la Maison de la Martinique. Près d'un millier de cubains avaient fait le déplacement pour découvrir cette Martinique dont ils entendaient parler depuis plus d'un an. La Maison de la Martinique où durant tout le festival, plasticiens, conteurs, chanteurs, acteurs économiques, cuisiniers ont fait découvrir aux visiteurs les différents facettes de l'île aux fleurs.
A voir les cubains se mouvoir sur de la biguine, s'essayer au bélé ou se délecter d'accras ou autres spécialités créoles, la Maison de la Martinique a véritablement été le lieu incontournable du festival.

15 ambassadrices pour 15 ans de jumelage

Dans le cadre des 15 ans de jumelage entre Santiago de Cuba et Le Lamentin, 15 jeunes filles âgées de 15 ans, soient 7 lamentinoises et 8 santiagaises ont été sélectionnées par leur ville respectives afin d'être le symbole vivant de cette coopération et ainsi participer à un programme éducatif.

Les septe ambassadrices du Lamentin s'appellent Océanne Delanoé, Daylia Vroust, Morgane Louison, Léa Trarieux, Océane Fitte-Duval, Solène Letquimounin et Clarisse Locatin.

Le veille des festivités au théâtre Hérédia, les 15 ambassadrices ont eu le bonheur de se rencontrer et donc de faire plus ample connaissance. Après s'être présentées, elles ont procédé en toute fraternité à un échange de cadeaux. C'est avec une facilité que seule permet leur jeunesse, qu'Océane, Clarisse et les autres sont parvenues à surmonter la barrière de la langue et devenir dès la fin de la journée des amies. Les 15 nouvelles amies ont partagé leur passion commune pour la danse, exécutant ensemble des pas de salsa, de biguine, de cha-cha, de mazurka,... Le fruit d'un travail qu'elles montreront avec fierté lors des manifestations diverses.
Mais il n'y avait pas que la danse prévue au programme des jeunes filles. Les 15 ambassadrices ont aussi participé à des sorties pédagogiques. Elles ont eu l'immense honneur de se rendre à l'Instituto Rafael Maria Mendive y Domi, école où Fidel Castro a acquis ses premières notions de lecture et de calcul. Elles ont aussi pu découvrir la Maison Antonio Maceo, héros de la révolution cubaine et le mausolée Jose Marti, au cimetière historique Santa Ifigenia où repose également Compay Segundo. Elles ont également participé au défilé du serpent en ouverture du festival et au défilé su feu, clôturant ce 32ème festival del Caribe.
En fin de séjour, les 15 jeunes filles se sont séparées la larme à l'oeil des souvenirs plein la tête et en se promettant de tout faire pour garder le contact.
Réalisé et hébergé par Web et Solutions avec OASIS 2009