www.mairie-lelamentin.com > Convention de services aux familles lamentinoises entre la Ville et la CAF

Entrez un mot-clé
Rechercher
Toute notre actu
Newsletter

Pour recevoir notre newsletter, cliquez ici
Nos brochures
   



Toutes les infos pratiques


Menu des cantines

 
Guide en ligne des droits et démarches administratives


  L'actualité dans le monde
 

Tous les numéros
pratiques
 

Espace numérique du Lamentin

 

Vigilance météorologique
Sondage
Quels types d'information recherchez vous sur le site ?
une adresse
un dossier d'actualité
une délibération
une documentation
une autre info

Voter
Tout en images

Convention de services aux familles lamentinoises entre la Ville et la CAF

Le Maire Pierre Samot et le président de la Caisse d’Allocations Familiales de la Martinique Eric Picot ont signé le lundi 23 octobre dans la salle du conseil municipal la convention territoriale globale de services aux familles. 10 axes d’intervention prioritaires figurent dans cette convention.

 

Soucieuses d’apporter des réponses plus adaptées aux attentes de la population, la ville du Lamentin et la Caisse d’Allocations Familiales de la Martinique ont renouvelé ce lundi 23 octobre leur partenariat avec la convention territoriale globale (CTG) de services aux familles.

Les raisons incitant Pierre Samot, maire du Lamentin, et, Eric Picot, président du conseil d’administration à parapher une telle convention sont multiples et tournées vers le bénéfice de la population lamentinoise.

Il s’agit de l’élaboration avec la ville d’un projet social de territoire en adaptant son action aux besoins de celui-ci pour être encore plus efficace. Ce qui passe par l’optimisation des interventions de la CAF et de la ville à travers une politique familiale et sociale commune.

La présentation au cours de la réunion des axes d’interventions prioritaires pour la ville du Lamentin dans le cadre de cette convention ont révélé que ceux-ci concernent plusieurs domaines comme la petite enfance, la jeunesse, la parentalité, le logement, l’égalité des chances, l’animation et la vie sociale ou encore la citoyenneté.

Suivi et bilan avec un comité de pilotage et un comité technique d’évaluation font également partie des moyens qui permettront de savoir au fil du temps à quel point en est cette convention territoriale globale de services aux familles.

 

 

Pierre Samot maire du Lamentin

 

« Faire avec la population… »


« Aujourd’hui, cette signature est très importante, car nous avons beaucoup de familles en détresse et qui attendent l’aide que nous pouvons leur apporter. Marcel Mangattale, le directeur de la CAF l’a précisé, nous ne faisons pas pour la population, mais avec la population. Je crois que c’est une très belle initiative, car il faut que chacun prenne conscience du rôle qu’il doit jouer dans le développement de notre pays et particulièrement au niveau de la cellule familiale. En partant de ce moment, nous allons mettre en place des cellules pour pouvoir ainsi en permanence rencontrer les familles et particulièrement les familles monoparentales pour leur faire comprendre l’importance de leur rôle pour leurs enfants. C’est important et nul ne peut ignorer cela… »

   

Marcel Mangattale, directeur général de la CAF

 

« Une crèche de 40 places en projet… »

 

« Pour cette convention, nous avons fait trois propositions. Tout d’abord, sur la prime d’activité, ce serait bien d’en faire bénéficier le personnel de la collectivité en organisant une réunion et qu’ils nous accompagner dans leurs quartiers pour reverser cette prime aux travailleurs qui en ont besoin. Puisque cette prime d’activité, c’est une incitation à l’activité professionnelle, à l’emploi. Donc, c’est mieux que le RSA… Cette prime peut booster l’économie de la Martinique. 8 millions sur notre territoire, ce n’est pas négligeable… En deuxième, c’est une maison de la parentalité. Il nous faut des infrastructures pour accompagner les familles. Une maison de la famille qui sera axée sur la parentalité parce qu’il y a une école des parents à mettre en place. Il y a une jeunesse qui a besoin d’être accompagnée et à qui on n’a pas toujours transmis les valeurs de la famille et comment éduquer leurs enfants. Le troisième élément, c’est le projet de crèche. A la CAF, nous avons un terrain important. Et de plus, nous sommes situés dans un positionnement idéal pour l’implantation d’une crèche. Ce qui ferait du Lamentin une des villes les mieux loties du territoire. Il n’y aurait pas de terrain à donner, puisque nous allons le donner et faire construire cette crèche par cette crèche par l’initiative privée ou associative. Nous estimons atteindre une capacité de l’ordre de 40 places, significative pour la population et située sur un axe routier majeur.  En termes de délai, il faut que le projet soit bouclé avant le 31 décembre 2017 pour pouvoir passer à la phase opérationnelle en 2018. »

Réalisé et hébergé par Web et Solutions avec OASIS 2009