www.mairie-lelamentin.com > Bilan et perspectives de la coopération

Entrez un mot-clé
Rechercher
Toute notre actu
Newsletter

Pour recevoir notre newsletter, cliquez ici
Nos brochures
   



Toutes les infos pratiques


Menu des cantines

 
Guide en ligne des droits et démarches administratives


  L'actualité dans le monde
 

Tous les numéros
pratiques
 

Espace numérique du Lamentin

 

Vigilance météorologique
Sondage
Quels types d'information recherchez vous sur le site ?
une adresse
un dossier d'actualité
une délibération
une documentation
une autre info

Voter
Tout en images

Bilan et perspectives de la coopération

Plusieurs actions ont été menées au cours de cette année 2017 par la ville du Lamentin en coopération avec les villes de Carrefour en Haïti et de Santiago de Cuba. Des actions dans différents domaines qui sont la culture, la prévention des risques naturels ou encore plus récemment la santé. Certaines sont en cours ou s'achèvent en cette fin d'année. D'autres sont prévues pour 2018. Le point avec Christina Joseph-Monrose, déléguée à la coopération de la ville du Lamentin...


Dans le cadre de la journée mondiale de lutte contre le diabète, l'association des diabétiques de Martinique et la ville du Lamentin ont organisé le mardi 14 novembre dernier une matinée d'information et de sensibilisation sur la maladie. Cette manifestation grand public s'est déroulée sur la place Aliker, dans le centre-ville. De quoi s'agit-il ?
Il s'agissait d'informer la population sur la prévention du diabète. Elle a pu effectuer des lectures glycémiques, rencontrer des professionnels et acteurs de santé en lien avec le diabète. Plus de 450 tests glycémiques ont été effectués à cette occasion. Des personnes avec un taux élevé, supérieur à 1,20 ont été détectées et seront accompagnées. L'association des diabétiques de Martinique-AFD972 a tiré un bilan très positif de cette manifestation.

Comment la ville du Lamentin est-elle venue à s'intéresser à une maladie comme le diabète ?
C'est une volonté du maire Pierre Samot, soucieux devant le nombre important de diabétiques à la Martinique. Lors d'un séjour à Santiago, la présentation par des médecins cubains décrivant la prévention et le traitement du diabète vis-à-vis la population a suscité le besoin de faire se rencontrer les acteurs de santé de la Martinique avec les médecins de Santiago sur des échanges de savoir-faire. Nous savons que la compétence médicale n'incombe pas à une ville mais à l'ARS. Nous sommes donc le lien qui devrait permettre cet échange avec Santiago et la Martinique. Il y a quelques années, nous avions déjà initié avec l'hôpital du Lamentin la rencontre entre médecins cubains et martiniquais sur des échanges de savoir-faire sur l'anesthésie ou encore l'opération maxillo-faciale.


« Mettre en lien les acteurs de santé cubains et martiniquais... »

En votre qualité de déléguée à la coopération régionale de la ville du Lamentin, pouvez-vous rappeler comment ce type d'action peut être profitable à vos administrés ?
Nous recevons à la ville du Lamentin beaucoup de demandes émanant de la population sur les maladies telles que le vitiligo, le diabète et le glaucome. Notre coopération est une coopération gagnante/gagnante, toujours dans le souci de faire partager les savoir-faire entre les deux peuples. Le diabète existe dans nos deux pays, la prévention et le traitement sont différents. L'échange est nécessaire pour mener nos populations à profiter des soins adaptés avec du matériel adéquat et des médicaments en pointe, ayant déjà démontré leurs bienfaits. Reste à l'ARS de décider de son application ou pas dans notre pays.

La ville du Lamentin a mené récemment des actions lors de l'exercice Richter et de la fête de la musique en relation avec la coopération menée avec les villes de Santiago de Cuba et Carrefour en Haïti. Est-ce la même chose avec cette opération sur le diabète ?
Nous n'avons pas la compétence en matière médicale. Notre démarche est de mettre en lien les acteurs de santé cubains et martiniquais dans ce domaine. Dans le cadre de l'opération « Territoires en santé » du 13 au 23 novembre, de nombreuses activités ont été proposées dans les communes de la Martinique. Nous avons saisi cette opportunité pour inviter une délégation cubaine composée entre autres d'un diabétologue et chercheur afin de partager son expertise avec ses homologues martiniquais.

Des actions sont-elles en cours pour cette fin d'année ?
Cette fin d'année mettra en lumière l'expertise du Lamentin lors d'évènements internationaux. Nous avons participé du 15 au 17 novembre dernier en Guadeloupe à la 13e conférence de coopération régionale Antilles-Guyane. Et nous sommes invités en Haïti à la 2e édition des assises de la coopération décentralisée franco-haïtienne qui ont lieu du 4 au 6 décembre. La ville interviendra à cette occasion en plénière et en atelier afin de démontrer les impacts positifs de sa coopération avec Santiago de Cuba et Carrefour.

 

 

Quel bilan pour 2017 ?

« Nous pouvons déjà faire le bilan de 2017, notamment dans le domaine de la culture et de l'environnement. L'année a marqué la fin du projet d'éducation à l'environnement par des visites de la mangrove. Près de 3 080 enfants des 16 écoles du Lamentin ont bénéficié d'un programme éducatif de sensibilisation à la prévention de la mangrove. Par ailleurs, les tout-petits d'une crèche-pilote ont bénéficié à l'occasion de la fête de la musique de la présence d'un instructeur d'art cubain pour de l'éveil musical. »

 

 

Quels projets pour 2018 ?

« Nous sommes déjà à la recherche de financement pour des actions ciblées par les deux villes » annonce Christina Joseph-Monrose. « Nous reprenons une action menée il y a quelques années intitulée « Adelante », où à l'époque la venue de coopérants cubains dans le domaine du sport avait suscité des vocations, mais fait émerger plusieurs champions de notre ville. En 2018, nous comptons réitérer cette action qui sera cette fois dénommée « Adelante 2.0 ». Elle va intéresser notamment les enfants des crèches de la ville. »

Réalisé et hébergé par Web et Solutions avec OASIS 2009